Government of the Republic of Great Kasai

PROGRAMME D'ACTION

CHAPITRE I

L'actuel territoire du Grand Kasai et son appartenance a la soi-disante Republique Democratique du Congo est une creation du pouvoir colonial Belge, une imposition de fait, qui ne reflete en rien le consentement du peuple concerne. Nul part dans notre histoire, il n'a jamais ete question d'un referendum du peuple pour operer un choix decisif sur l'appartenance du peuple et de son territoire du Grand Kasai au reste du Congo. Bien entendu, l'unite ete deja decide d'avance.

Apres independence etait egal avant independence car l'on a fait que confirme une appartenance tacite du Kasai qui aujourd'hui pose question quand au bien fonde de la gouvernance et du developpement durable du peuple après une periode de pres d'un demi siecle passé dans l'union.

Malgre cette decision inconsiderable, le Kasai etait toujours hante par l'esprit d'un developpement separe au moment des aggrements qui ont conduit a l'independence. C'est pourquoi des l'aube de l'independence il y eut des tentatives de Kasaiens pour se liberer du reste du Congo . Certains fils du Kasai tel MULOPWE KALONJI avaient compris l'importance d'un developpement separe; et l'Etat Autonome du Sud-Kasai etait ainsi une demonstration prophetique d'une gouvernance independante de l'autorite centrale de Leopoldville, aujourd'hui Kinshasa . L'on peut aussi ajoute a cela le cas de l'unite kasaienne, initiative de Tshikapa qui reclamait hautement une autonomie.
Depuis 1960, la relation entre le Kasai et Leopoldville a ete depuis l'avenement de LUMUMBA fils du Kasai, dominee par le soulevement civil et la guerre fratricide orchestres jalousement par les politiques de Leopoldville.

Toutes ses revoltes et tentatives de radicalisation de Kasaiens depuis 1960 ont connues a chaque fois une reponse negative musclee des autorites de Kinshasa qui a conduit a une devastation de nombreuses vies humaines et de ressources materielles qui ont recule le developpement du peuple et du territoire. Pour memoire citons les quelques exemples de ces politiques nuisibles envers les kasaiens :

• le massacre de Miabi,
• le massacre de Kasengulu,
• la tuerie de diamantaire de Katekelayi,
• la crise luba-luluwa, le refus d'embaucher les kasaiens au travail : Kazi iko kasai apana,
• le refus de louer sa maison au kasaiens,
• la confiscation du diamant, de biens prives et de sommes importantes d'argent de commercant du Kasai ,
• l'ejection des officiers militairies du Kasai et autres discriminations dans l'armee,
• empechement des kasaiens a occuper des postes de direction dans les enterprises publiques et a la Banque Centrale,
• l'absence de l'eau et de l'electricite au kasai pour frener tout esprit d'entreprenariat.
• Le refus de bourses d'etudes universitaires a l'etranger des fils et filles du Kasai ,
• La condamnation des kasaiens au deplacement force, a la resignation et a l'exile,
• le refus de credits bancaires aux hommes d'affaires kasaiens,
• la destruction de maisons en materiaux durables,
• l'interdiction de batir en materiaux durables,
• l'interdit sur le tourisme, le mouvement des commercants, missionaires, professeurs et autres investisseurs etrangers au Kasai sous pretexte de zone miniere A, les tueries repetees et la deportation vers l'inconnu de diamantaires kasaiens,
• la soi-disante discrimination positive des kasaiens dans des universites par le systeme dit de " quota" pour permettre aux autres d'avoir le meme nombre d'intellectuels,
• les genocides repetes de kasaiens qualifies de BILULU ou insectes nuisibles a exterminer, la confiscation de leurs biens, meubles et immeubles et la recompence de genocidaires tels KYUNGU wa Kumwanza promu Ambassadeur et collaborateur du Chef de l'Etat, et d'un autre John NUMBI, civil de son etat promu General, commandant de l'Armee de l'Air et Chef d'Etat-Major General de Forces Armees Congolaises, pour ne citer que ces deux exemples. Le cas YERODIA, un autre compagnon du kabilisme est revelateur : il fut condamne par la justice belge et la communaute Internationale pour avoir traite les RWANDAIS d'insectes nuisibles a exterminer, au debut de la guerre dite d'agression de 1998.

Bien entendu, il n y a pas dans l'histoire de l'humanite une grande et une petite exlusion, un grand ou petit genocide car tout c'est la monstruosite. Le genocide direct et indirect, la perte d'un grand nombre de vies humaines et toutes ces situations ont fait que la pauvrete , l'inculturation, le manque d'investissement et le manque d'infrastructure enregistres au Kasai fait ombrage a ses richesses du sol et du sous-sol sans compter la potentialite humaine qui a ete reduit ou aneantis. Le pire est que de l'holaucoste juif au genocide du Rwanda , les Kasaiens ont subi leur genocide dans l'indifference et le silence du monde. De ce fait leur bourots ont beneficie tacitement de la complicite de la communaute internationale dans son ensemble qui a ainsi constraint le people du grand Kasai a une resignation qui appelle une denonciation et un revolte.

Sur le plan social et economique et depuis 1960, de Mobutu aux Kabila I et II , le peuple du Kasai a enregistre a son endroit, des politiques impopulaires tribales et discriminatoires des gouvernements successifs de Kinshasa. Ces gouvernements successifs ont deployes de politiques qui n'ont en aucun cas encourage la resolution pacifique du conflit a l'egard de kasaiens. Aujourd'hui plus que jamais, des accords signes par les antagonistes Congolais, l'on peut affirmer ici que les kasaiens ne sont pas representes au sommet de l'Etat- l'espace presidentielle car l'unique Etienne TSHISEKEDI, leader de l'UDPS bien connu dans le monde pour son combat politique nationale de plus de 30 ans a ete ecarte par un consensus de corruption. Il en est de meme au plan militaire, securitaire et au plan de la commande financiere de l'Etat et des entreprises publiques.

Cette situation laisse les Kasaiens en etat de spectateurs sur tout le plan de la gestion nationale politique, economique et financier alors que sa richesse du sol et sous-sol, en l'occurence le diamant, exploite par deux societes la MIBA et la SENGAMINE, se trouve etre le moyen le plus sur d'enrichissement de ces hommes et femmes de Kinshasa après le declin de la societe GECAMINE, productrice du cuivre. Cela va sans dire que maintenant plus que jamais, les nouvelles autorites de Kinshasa sont plus que decidees a en finir avec les intellectuels, le business, les leaders politiques, officiers militaires et autres securitaires du Grand Kasai.
Devant une telle situation, le peuple du Kasai ne peut rester sans reagir, ainsi du 10 au 16 decembre 2004, il s'est tenu pour raison securitaire un forum important a Londres, pour analyser les dernieres 40 ans et prendre de mesures qui s'imposent pour parer a cette union force qui nous rend tous esclaves dans ce monde moderne.

Les participants du Forum de Londres ont decide de se battre et d'engager tous Kasaiens et toutes kasaiennes a ce combat de liberation ainsi qu'ils ont mis en place le FRONT DE LIBERATION DU GRAND KASAI (FLGK) avec comme objectif immediat d'etablir une Republique Souverainne et Moderne du Grand Kasai.

Nous considerons aujourd'hui avec amertume qu'un demi siecle environ a servi les autorites de Kinshasa pour s'enrichir au detriment de notre peuple du Kasai, sous la baniere de l'unite qui, en realite n'existe que sur papier et a travers les discours flateurs. Les yeux doux sont sur le diamant et le Coeur n'est pas avec notre peuple. Dans sa pratique politique et dans sa conduite des affaires de l'Etat, la machine politique dominante de Kinshasa a montre a la face du monde que le peuple du Kasai n'est qu'un sous peuple que l'on peut manipuler et maltraiter sans retenu, ils sont plus interesse par nos richesses que par nous memes.

Les ACTES DU FORUM KASAIEN DE LONDRES tenu du 10 au 16 Decembre ont definis clairement les objectifs et les buts du FLGK qui consistent bien entendu a se battre politiquement et militairement pour une existence separee du Grand Kasai et du reste de la soi-disante Republique Democratique du Congo.

Cette decision s'appuie bien entendu, sur le dernier developpement du monde car la situation regionale et internationale a radicalement connue une evolution radicale qui fait que l'appel pour la separation n'est pas un sujet tabou.
L'annee 1991 a connue la naissance des Etats separes de l'Europe de l'Est et de la Corne de l'Afrique (ERITHREE). Le vent du nationalisme qui, jadis avait soufflé sur notre continent connait aujourd'hui ses faillites et se limites; et la volonte de Kasaiens doit se materialiser pour satisfaire la volonte de notre peuple longtemps discrimine.

CHAPITRE II
LE COMBAT DU FLGK POUR LA LIBERATION DU GRAND KASAI

Il est bien vrai qu'a travers l'histoire Kasaienne, les exemples abondent pour temoigner de la resistance et du combat de son peuple contre l'occupant etranger d'une part et de l'autre la ferme determination de ce dernier pour pereniser sa domination. La guerre engagee par le FLGK est un combat heroique et vaillant qui resterait memorable pour l'eternite.
Dans toute action pour la liberation d'un peuple, un combat politique et militaire devrait de maniere creative et effective etre combine avec l'elan pour la construction nationale dans une revolution voulue victorieuse, jusqu'a ce que une nouvelle societe sera mise en place de maniere complete.

Dans l'action du FLGK, le combat politique accompagnera ainsi celui militaire car tout peuple domine et opprime a un besoin urgent de conquerir le pouvoir d'Etat pour amorcer ainsi les transformations voulues dans sa vie constititutionnelle, dans son systeme economique et dans d'autres aspects cruciaux de sa vie , politique, social, culturel et spirituel.

Les activites sous-djacentes au combat politique et militaire ne peuvent pas se realiser systematiquement, rationnellement, scientifiquement sans la structuration de relations, des activites et d'actions de cadres en considerant tous les points importants de la structure organisationnelle.

• Toutes les structures organisationnelles du mouvement doivent au depart, etre identifies clairement ainsi par des lois, des regles definies dans la constitution et dans les conventions qu regissent l'organisation. Ce sont donc ses exigences qui garantissent la respectabilite , la transparence, la competence, les devoirs et les obligations et la responsabilite dans le cas de mauvaise conduite ou simplement d'echec.

• C'est pourquoi, le FLGK ne separe aucunement son organisation militaire de celle politique en tant que structure de combat. L'aile militaire ne peut survivre sans une mobilisation politique complete de population a la base : les paysans, les travailleurs, les etudiants, les intellectuels, les artisans, les commercants, les associations, etc., qui s'engagent a oeuvrer ensemble, garantissant ainsi la base social du movement en tant qu'entite. C'est donc cette base sociale qui securise la force de frappe tout au long de la guerre jusqu'a l'effectivite de la victoire.

• L'auto-dependance est le deuxieme principe cardinal de tout combat de liberation. Le FLGK doit travailer ardemment pour inoculer cet esprit de l'auto-dependance a travers tout etablissement de ses structures politiques et ses institutions pour mobiliser continuellement la base et assurer la participation de masse, l'esprit de creativite et d'action engagee.

• L'existence de structures et des institutions au sein du mouvement ainsi que le travail politique au sein du FLGK doivent cultiver les liens d'amour, de camaraderie et de cooperation entre la population et les combatants armes. L'existence d'un commandement militaire supreme et d'un corps politique de la revolution doit integrer les cadres militaires et civils dans un maillon solide et loyal du mouvement, formulant une strategie commune et des tactiques communs pour la reussite du combat.

• Plus importante encore, la representation de toutes les ethnies et tribus qui composent la RGK doit etre realiser atous les niveaux. C'est ce qui mettra alors la base pour la reconstruction nationale que nous voulons durable et democratique repectable de la justice sociale et des droits de la personne humaine. Cela est notre sens meme de notre mission historique, l'unicite de notre demarche et un depart determine pour solutionner notre question nationale en construisant une republique moderne, souveraine et democratique.
L'existence de structures et institutions offre une base de formation de cadres pour l'acquisition de connaissance, d'experience et de sens d'engagement revolutionnaire.

• La democratie au sein du FLGK est synonyme d'une participation de citoyens, une action collective, une culture de questionnement et de creativite au sein des differentes structures du mouvement. C'est a ce condition que nous pouvons engager les energies, les ressouces et les initiatives du peuple du Grand Kasai pour sa liberte, son auto-realisation, son auto-determination, son auto-suffisance, son auto-dependance et son auto-developpement.

En reference a ce qui precede le FLGK s'engage a :
1. Ouvrir grandement les portes du movement pour accueillir a bras ouvert les membres qui devront ensemble travailler dans l'unite pour contribuer chacun/chacune selon ses capacites pour accomplir les objectifs du FLGK;
1. Organiser les structures du FLGK sous une base democratique. La participation complete de la population a la base dans la conduite des affaires doit devenir la Pierre angulaire de notre politique administrative;
1. Conduire ses activites avec un esprit de justice et de droits humains. FLGK doit etre une armee qui s'identifie avec le people et respecte ainsi sa dignite;
1. Introduire et developer le systeme de sante, education et autres services sociaux;
1. Conduire la justice et le le regne de droits et de l'ordre avec un respect de droits de la personne humaine;
1. Considerant la situation de deplaces forces, des enfants de la rue, de femmes prostitues, de filles meres, d'analphabetisation, de souffrance et de la misere au quotidian qui resultent de politiques de discrimination, de genocide et de tribalisme.sans oublier les catastrophes naturels, la secheresse, les epidemies, la malnutrition, le mouvement doit travailler pour ameliorer les conditions du peuple par une politique de modernisation basee sur l'utilisation de la technologie moderne, contre le chomage et pour la creation de petites et moyennes entreprises afin de relancer l'embauche.

CHAPITRE III
COMBAT DU FLGK POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE

L'objectif principal du combat du FLGK est de metre fin a la relation d'un pouvoir basee sur la domination des uns sur les autres, l'oppression et l'injustice. Ceci va etre le premier pas vers la construction d'une societe juste basee sur la pratique de principes democratiques de liberte, de paix et de justice. Comment arriverons nous a ce type de societe ?
Il s'avere donc important ici de clarifier les politiques du FLGK au Gouvernement de la Republique du Grand Kasai independent et souverain et tout au long de la guerre de liberation. Ceci est important non seulement pour guider le combat mais aussi pour asseoir le concept de developpement dans l'ordre de mobiliser le peuple derriere les objectifs claires et nettes. Il est toujours difficile de distinguer clairement les devoirs a accomplir pendant la guerre de liberation de ceux a accomplir après.
Les pages suivantes s'attachent d'exposer les devoirs principaux et les politiques dont le mouvement s'engage a accomplir pendant et après la guerre.

I. DROITS DE LA PERSONNE HUMAINE
1. Le FLGK doit garantir les droits humains de base tel que stipule dans la convention internationale sur les droits civils, politiques, economiques et culturels, 1966, et dans la Conventions de Geneve, 12 Aout 1949 et dans le protocole du 8 juin 1977 et dans les droits des Enfants, UNICEF, 1990.
2. Chaque citoyen a le droit a la vie, la liberte d'expresion, de croyance, de conscience, d'association, de mouvement et de residence a l'interieur des frontieres de la Republique du Grand Kasai.
3. Chaque citoyen a le droit de quitter et de retourner au Grand Kasai.
4. Les citoyens sont tous egaux dans les devoirs et l'opportunite de travail. la discrimination sur base de race, sexe, religion, ou appartenance politique. Tous les citoyens sont egaux devant la loi.
5. L'accuse reste innoncent jusqu'a la preuve de sa culpabilite devant les juridictions competentes.L'accuse a le droit d'un traitement digne et juste et doit avoir le droit de se defendre et d'etre assiste par un avocat de son choix.
6. La torture est inhumaine, cruelle, degradante, criminelle et punissable par la loi.
7. Chaque citoyen de 18 ans revolu a le droit de vote aux elections generales et le droit de se faire voter a n'importe quelle position publique.
8. Chaque citoyen a le droit de posseder une portion de terre, de propriete et de commerce.
9. Chaque citoyen a le droit de liberte et de secret de correspondance et de communication.
10. Chaque citoyen a le droit de defier devant une cour de lois competente, toute legislation gouvernementale qui reduit ses droits lui garanti par la constitution , ce , en tant qu'individu ou groupe.

II. REGNE DE LOIS
1. Le FLGK doit garantir la suprematie du regne de la loi, l'independance du systeme judiciaire, du pouvoir executif et des institutions legislatives.
2. La legislation au Grand Kasai doit etre basee sur le doit commun et le droit de commerce.
3. L'accuse reste innoncent jusqu'a la preuve de sa culpabilite devant les juridictions competentes.L'accuse a le droit d'un traitement digne et juste et doit avoir le droit de se defendre et d'etre assiste par un avocat de son choix.
4. Personne ne peut etre punie pour un acte non legiferer par le droit commun ou le droit de commerce.
5. La punition doit etre en rapport avec la provision de la loi en la matiere.
6. La loi doit determiner les methodes d'investigation. Celle-ci ne doivent pas inclure la torture, l'extortion des aveux , les menaces. Tout aveux par l'accuse ou toute declaration obtenue sous la torture, les menaces ou par extortion doit etre nul et de nul effet.
7. Tout investigateur qui use de tortures, menaces ou extortions commetun crime condamnable par la loi. La victime doit beneficier de dedommagement d'interet public et l'auteur doit etre traduit en justice.
8. La peine de mort est abolie.
9. toute personne arrete doit etre informe immediatement de la raison de son arrestation. Personne ne peut etre arrete sans mandat de justice emanant d'une court competente sauf pour le cas de flagrance delit. Toute personne arretee doit comparaitre devant la Cour de justice competente en deans 48 heures.
10. Toute liberation sous caution doit etre etablit par la loi, et une decharge ou preuve de payement doit porter le sceaux de service competent recquis.
11. La personne arretee doit etre isolee de celle deja en instance de jugement.

III. SYSTEME DE GOUVERNEMENT
1. La Republique du grand Kasai doit etre un Etat democratique, multipartite avec un systeme federal.
2. La volonte du peuple doit etre la base de l'autorite gouvernemental. Cette volonte doit s'exprimer periodiquement sous des elections universelles avec un suffrage egale, avec une procedure de vote libre.
3. La structure generale du systeme de gouvernment doit etre :
1. Le Gouvernement Local
2. le Gouvernement de Province
3. le Gouvernement de Central
En rapport avec ce qui precede, un Cabinet National et un President (Corps Executif) doit etre elu comme stipule dans la section 3.2

IV. SYSTEME JUDICIAIRE ET LEGAL
1. Il doit etre etabli un systeme de justice independant a tous les niveaux : district et province, aussi bien qu'une Cour de la Justice au niveau national ;
2. Il doit etre etabli un couveau Code Penal, Code Civil et la Loi de Contrats ;
3. La Cour Locale de Commerce doit etre developper pour dire la loi en rapport avec la Cour de district ; Il en ainsi a tous les niveaux du Gouvernement ;
4. La recherche extensive doit etre conduite sur la Loi de Commerce regissant les citoyens et citoyennes de la RGK avec objectif de developper de relations adequates entre eux ;
1. Il doit etre etabli des institutions de formation de formateurs afin de developper leur capacite dans la profession legale.

V. ARMEE NATIONALE
Le Front de Liberation du Grand Kasai est l'armee future de la Republique souveraine du Grand Kasai, en tant que force combattante pour l'independance de la dite Republique. Le FLGK se doit de defendre la terre natale et assurer l' integrite territoriale. La structure et les regles militaires du FLGK sont contenues dans un document different qui gouverne l'Etat-Major du Front...

VI. POLICE
1. Une police communautaire composee de combattants du FLGK devrait etre etablie .
1. Un centre de formation de la police doit etre aussi promu.
1. La police doit aider a maintenir la loi et l'ordre et travailler en dehors de la gestion quotidienne de l'armee nationale.

VII. PRISONS
1. Le systeme penitenciaire doit etre base sur le fait que la prison doit etre un centre d'education, de reforme et de rehabilitation.
1. La prison doit aussi etre un centre de developpement et de production. Pour cela la punition sous forme de service communautaire doit etre encouragee.
1. Les femmes et les jeunes doivent etre separes pendant leur detention des hommes adultes. Tous les prisonniers doivent etre traite d'une maniere a respecter la loi, le ur statut legal et leur age.
1. Un Centre de Formation pour les gardiens des prisons doit etre cree et la construction des prisons modernes doit etre assurer.
1. Un centre de rehabilitation des adolescents doit etre cree.

VIII. IMMIGRATION
La direction nationale d'immigration doit etre creee et dote d'un equipement informatique de qualite pour octroyer les permis de voyage et le visas de sejour a ceux qui veulent quitter ou entrer au Grand Kasai. Cette direction doit concurencer les directions d'immigration des autres pays du monde moderne.

IX. POLITIQUE EXTERIEURE
La formulation de la politique exterieure doit etre basee sur :
1. L'Interet national.
2. Les bonnes relations de voisinage basees sur l'interet mutuel.
3. Le respect mutuel de souverainete entre la RGK et les autres Etats.
4. La promotion de la cooperation regionale.
5. Le respect de la charte de l'Organisation des Nations-Unies.
6. Une participation active aux efforts de contribution a un nouvel Ordre Economique Mondial, la promotion de la paix, la stabilite, la bonne gouvernance, le respect de droits de la personne et la democratie.

XIX. POLITIQUE ECONOMIQUE
1. GENERALITE
La resolution de la crise economique dont la RGK fait face aujourd'hui, doit etre guidee par les principes ci-dessous, qui sont les fondements d'une transformation economique a long terme :
1. L'auto-dependance et l'auto-suffisance et la non-dependance totale et naive aux aides et credits etrangers.
2. L'etablissement d'un marche economique libre.
3. Le developpement d'une agriculture rurale et de capacites industrielles qui tiennent compte des exigeances de protection de l'environnement.
1. La balance de veloppement a l'interieur du territoire nationale.
2. La facilitation d'un large role du secteur prive.
3. L'assistance etrangere et l'importantion technologique doivent maximiser les ressources domestiques, l'integration du paysannat et l'integration technologiques dans l'ordre de promouvoir le developpement durable de la RGK.
Le programme de reveil economique promu par le FLGK doit etre capable de transformer la situation de crise economique presente en une economie qui se concentre sur la production et sur l'elimination rapide de l'etat de misere (pauvrete) de la population. A court terme, les mesures doivent etre prises pour redresser le manquement critique de biens et services a travers le mechanisme de la promotion du marche.

1. MONNAIE ET FINANCES PUBLIQUES
1. POLITIQUE MONETAIRE
Le pouvoir Executif est l'autorite qui determine les politiques economique et financieres de la RGK. Et a l'interieur du cadre de ces politiques, la banque centrale doit rester independante de tout controle administartive du ministere des finances afin de la permettre de jouer un role important dans l'accomplissemnt de la stabilite economique nationale, solutionnant les problemes d'inflation et etablissant les bons rapports avec les monnaies etrangeres dictes par un taux d'interet et d'echange viable

2. FISCALITE
Le FLGK reconnait qu'une bonne politique fiscale est essentielle pour la securite financiere du Gouvernement de la Republique. Toutefois le FLGK doit deployer tout son effort pour garder les taxes a leurs niveaux minimum.
Le FLGK se doit pour ainsi de :
1. Adopter un syteme progressif de taxation pour la population qui de maniere rigoureuse doit etre executer. Les officiers corrompus devraient etre decharges et severement punis par la Loi a travers les Cours et Tribunaux ;
2. Adopter un systeme de taxation juste pour le secteur commercial ;
3. Imposer et collecter les charges des utilites du Gouvernement, le transport public, l'eau, etc. ;
4. Encourager la privatisation des entreprises publiques telles que celles impliquees avec l'electricite, l'eau, la telecomunication, l'agriculture... ;
5. Encourager l'investissement etranger ;
6. Liberaliser les financements de l'Import et l'Export ;
7. Adopter un systeme efficient des douanes et assises ;
8. Reduire la dependance financiere des institutions du Gouvernement local sur le Gouvernement Central ;
9. Encourager les entreprises publiques et parastatales a la competition basee sur le profit ;
10. S'assurer que le Conseil local et les departements du gouvernement operent avec des budgets specifiques, et que toute exageration de depences devrait etre punie par la Loi en la matiere.

3. AGRICULTURE
Le FLGK doit :
• Elargir la base de production et introduire les sortes variees de semences et plantes vivrieres dans l'ordre d'atteindre un niveau superieum d'auto-dependance dans la production alimentaire et de contribuer la protection de la monnaie locale ;
• Assurer une protection adequate de l'environnement en planifiant le developpement de l'agriculture. Ceci necessite la restriction dans le choix et usage des insecticides, herbicides et le fertilisateurs ;
• Reduire le cout de production ;
• Supporter et promouvoir les institutions responsables de formulation et d'execution de politiques agricoles ;
• Adopter les programmes intensifs de forrestation et les politiques pour combattre la desertification ;
• Encourager l'initiative privee dans la substance et la production agricole d'exportation ;
• Etablir les Institutions de Formation agricole, des travailleurs en extention, les horticulteurs,etc. ;
• Encourager la competition dans le mouvement et l'echange ou la vente de produits afin de stimuler l'economie nationale et la demande regionale ;
• Renforcer le systeme de controle de toutes ces activites.

4. PECHE
Le FLGK doit :
1. Evaluer les ressources en peche disponible et developper les methodes adequates pour leur protection et leur exploitation ;
2. Developper le systeme de preservation du poisson, elever , vendre et maximiser les ressouces locales pour la consommation et la vente ;
3. Les Institutions de Formation (populaires et classiques) de la peche doivent contribuer a l'acquisition de capacites techniques de la population locale ;
4. Introduire les entreprises privees de production.

5. NATURE ET CONSERVATION
Le Grand Kasai est bien fourni dans sa nature. Les specificites rares qui composent la beaute de sa nature lui fournit aussi le materiel naturel de son habitat. Cette nature doit etre preservee et protegee. Le FLGK reconnait que le faune et flore de la RGK est une realite interdependante et que les politiques realistes de la conservation de son environnement doivent etre mis en place au benefice de tous :
1. L'on doit encourager l'usage durable des arbres et parcs nationaux et surveiller la possibilite du renouvellement ;
2. La protection des specifiques ou en domaines en danger, les animaux en perdition ou certains plateaux naturels a conserver ;
3. L'on doit developper le Parks et reserves touristiques qui peuvent creer les benefices pour la population locale ;
4. Promouvoir une education pour faire comprendre le bien fonde de cette politique par la communaute locale et les engager a participer a la demarche ;
5. Instituer une formation de gardiens de Forets et reserves nationaux.

6. TOURISME
Le FLGK doit encourager le tourime dans l'ordre d'assister l'economie nationale, gagner les devises, creer la posibilite de l'emploi, et encourager une interaction culturelle. Le FLGK doit etablir :
1. Les hotels prives et publiques, les motels et centres locaux d'hebergement en harmonie avec l'environement ;
2. Promouvoir les institutions de festivites et de formation pour developper le capacite du personnel ;
3. La promotion de point de vente sans taxe dans certains milieux specifiques, aeroports, avions, places touristiques,etc. ;
Le braconnage, les trafics des especes protegees et/ou en voie de disparition doivent etre puni par la Loi.

7. RESSOURCES FAUNA
Le FLGK doit :
1. Deployer un effort pour arreter la violation environementale dans les milieux pastoraux ;
2. Promouvoir et developper le stockage animal en introduisant les nouvelles methodes et technologies de conservation et de resistance aux difficultes de conditions climatiques ;
3. Intensifier la recherche et le developpement pour la promotion de l ;a productivite animale ;
4. Encourager les communuates pastorales a commerciasliser la production en etablissant les fermes et cooperatives ;
5. Formuler un plan comprehensif et programme pour combattre l'expansion de maladies endemiques avec la promotion de services veterinaires ;
6. Developper une organisation qui devrait s'attacher a la coordonner et assister les pastoralistes dans l'ordre d'avancer la recherche et les services dans la production animale.

8. INDUSTRIE
Les politiques industrielles du FLGK doivent etre dirigees en premier envers la promotion de semences agricoles, les produits intermediaires et l' equipement adapte d'agriculture. Un effort additionnel doit etre consentit pour explorer et developper le renouvellement de ressources energetiques (tels que le biomass et l'energie solaire, l'energie du vent...) dans l'ordre de croitre la capabilite nationale de manufacture. Les efforts doivent se concentrer sur :
1. Le nouvelles sources d'energie (tel que l'hydroelectrique) ;
2. Integrer les secteurs industriels et non industriels dans l'ensemble de l'economie nationale ;
3. Developper les industries minieres et petrochimiques ;
4. Definir le cadre de l'economie de marche ;
5. Construire un support infrastructurel de l'industrie locale pour la provision du petrole et des autres formes d'energie, le developpement d'un transport adequat, la communication et la production de l'equipement agricole avec un objectif d'atteindre l'autosuffisance alimentaire et la capabilite d'export effiscient ;
6. Elargir la base industrielle pour renforcer la PNB en reduisant simultanement la dependance economique nationale face au monde exterieur ;
7. Encourager la promotion de petites et moyennes entreprises rurales avec des politiques et concessions qui cree les opportunites de l'emploi et de la production ;
8. Attirer les investisssements et promouvoir le developpement du commerce dans les domaines petroliers avec les buts de maximiser les benefices pour la nation de la RGK et prevoir la reserve petroliere ;
9. Encourager l'investissement prive etranger dans le secteur industriel ;
10. Renforcer la politique de conservation de l'environnement qui touche aux secteurs industriels et agricoles ;
11. Re-examiner toutes les politiques et conventions ulterieures en la matiere au benefice des parties.

9. RECHERCHE, DEVELOPPEMENT SOCIAL ET MAIN D'OEUVRE
Le FLGK doit :
1. A l'instar des autres pays modernes d'Europe (notamment les pays scandinaves), d'Asie( Japon) et de l'Amerique du Nord (le Canada), le FLGK s'attache dans sa politique de promotion d' un Etat moderne, de creer un cadre institutionnel de promotion et gestion d'emploi avec une politique de securite sociale qui garantit de benefices sociales a ses citoyens (assurance chomage, assurance maladies, prime d'encouragement a l'embauche..) ;
1. Le FLGK Supportera aussi les centres deja existants et etablira de nouveaux centre de formation a l'emploi dans les secteurs prives et publiques ;
2. Encourager la promotion des institutions de recherche pouvant appuyer le developpement industriel national en renforcant les liens entre eux et les secteurs prives ;
1. Formuler les politiques de formation technique qui specifient les priorites et la qualite de formation exigee.

10 . EDUCATION
1. Le FLGK reconnait les droits de chaque citoyen d'etre eduque. L'education doit etre assuree pour le developpement total de la personne humaine dans le sens de respect de la dignite de la personne.
A partir de son systeme educatif, le FLGK doit renforcer le regene de la liberte par la construction a travers l'enseignement de la culture de la liberte, la bonne gouvernance, les droits de la personne et la democratie.
Les buts de toute effort educationnel etant de donner la chance et la capacite a l'individu de participer de maniere effective a la construction d'une societe libre et de promouvoir la comprehension, la tolerance et l'amitie entre citoyens sans consideration de l'ethnie, de religion, de race ou de sexe.
1. Le FLGK est convaincu que le respect et la promotion de ces droits fondamentaux exigent :
• Le developpement d'un curriculum comprehensif et un syllabus pour les ecoles et centre de formation a tous les niveaux ;
• Le Renforcement de l'acces libre a l'enseignement primaire a tous les enfants Kasaiens et autres sur son territoire;
• Le Renforcement de la capacite de l'enseignement superieur incluant celui technique, populaire et classique pour parer au besoin de ressources voulues ;
• Le Developpement d' un plan d'action d'alphabetisation, a court et moyen terme, pour eradiquer l'illetrisme des adultes specialement chez les femmes ;
• Mettre en priorite la formation de formateurs professionnels. Les professionnels qualifies doivent travailler pour transmettre les competences aux autres formateurs au niveau national ( la Formation des formateurs);
• Promouvoir une bonne administration scolaire a travers une formation specialisee et une adoption de regles de conduite appropriees. Le mode de verification de l'acquisition de connaissance doit etre juste et pour cela sa promotion doit etre aussi assurer et developper ;
• Encourager l'etablissement d'un systeme d'enseignement prive respectable des exigences de politiques du gouvernement en la matiere ;
• Pour amorcer un developpement durable, le FLGK doit favoriser en toute urgence la creation a travers la RGK des ecoles et institutions de formation de cadres techniques dans tous les domaines de formation moderne allant de l'informatique, la telecommunication, la construction, mecanique, electronique... une formation en mathematiques, physique, chimie et autres matieres scientifiques doivent etre accentuees.
• Encourager l'usage des langues locales dans l'apprentissage, dans le systeme d'enseignement, dans les centres de recherche et les organes de publication ;
• Affirmer le droit de parents des enfants ou de la garde dans des ecoles agrees respectueuses de la morale et la religion de leur preference.

11. SANTE
1. Le FLGK reconnait le droit d'un chacun de jouir d'un niveau eleve de sa sante physique et mental ;
2. Pour en arriver a la materialisation de ce droit le FLGK doit se battre a l'instar des autres pays modernes d'Europe ( pays Scandinaves), l'Amerique du Nord (CANADA), le FLGK s'attache dans sa politique de promouvoir un Etat moderne, de creer un cadre institutionnel de Securite Sociale et d'Assurance Maladie, avec objectifs de garantir une attention medicale de qualite a tout citoyen de la RGK dans le cas de maladie et de la prevention medicale ; Ainsi que le front voudrait :
• Reduire la mortalite enfantile ;
• Encourager la construction et la rehabilitation , la maintenance, le service d'hospitalisation, le centre de sante, les dispensaires ;
• Promouvoir tous les aspects de l'environement et de l'hygiene ;
• Prevenir, soigner et controler les epidemies (SIDA, MALARIA, TUBERCULOSE) et les autres maladies endemiques;
• Former le staff medical dans la gestion pour garantir l'effiscience de la politique nationale.

12. CULTURE ET RELIGION
Le FLGK apprecie et encourage a juste titre le caractere multi-religieux et multi-culturel de la societe Kasaienne.
De ce fait, personne ne peut se voir denier ses droits de jouir de sa culture ou de professer et de partiquer leur religion ou d'user de leur langue.
Aucun groupe ethnic particulier , nonobstant sa taille, n'a le droit d'imposer son identite unique aux autres. Le FLGK doit encourager la promotion d'une hermeneutique nouvelle qui encourage l'interaction de cultures diverses qui constituent la RGK, la comprehension, le dialogue et la tolerance qu'exigent une telle politique :
• La liberte de presse et de mas- media doit etre assuree ;
• Les efforts doivent etre deploye pour promouvoir une communication inter-culturelle et ce, dans tous les domaines :
• Theatre
• Librairies
• Internet
• Cinemas
• Galleries
• Communaute locale et Centre Locaux de Recreation
• Les productions TV
• Les Productions radio
• Les journeaux et les societes musicales
• Les forums de debats Publiques
• Les Centres de Sports et d'Athletisme
• La promotion des maisons de publication pouvant contribuer a la realisation de l'interaction culturelle doivent etre encouragee.
• Le Systeme d'Education doit promouvoir les etudes multi-culturelles.
• La tolerance religieuse et la liberte de culte doivent etre garanties.
• L'Etat et les institutions religieuses doivent evoluer dans l'independance.
• L'interaction nationale et internationale en sports et activites culturelles doit etre encouragee.

13. TELECOMMUNICATION ET TRANSPORT
La RGK est un territoire large qui n'a pas ete dote d'un systeme fiable de telecommunication et de transport. C'est donc imperieux qu'un network d'assainissement des terres, des rivieres, du rail, du transport de l'air et la telecommunication soient etablit. Le developpement de nos capacites industrielles et commerciales exigent une infrastructure effiscientes.
Le FLGK entend promouvoir les secteurs prioritaires ci-apres ;
1. Rehabilitation et developpement du systeme de transport par le rivieres en tant que moyen moins cher de transport. La privatisation de ce moyen de transport doit etre encouragee.
2. Le FLGK doit aussi construire les routes de deserte agricole et les autres types de routes secondaires pour connecter les parties variees du pays, incluant les provinces voisines de la soi-disante Republique Democratique du Congo et de l'Angola et favoriser aussi l'accelaration de la construction des autorites nationales et trans-africaine.
3. Introduction du systeme de transport ferroviaire reliant la RGK avec ses voisins.
4. Etablir un network de transport publique effiscient, bus, taxis, bateaux, avions, trains, etc. ; La privatisation du transport public doit etre encouragee.
5. Introduction d'un systeme de telecommunication a travers le territoire de la RGK. La privatisation de services de telecommunication doit etre encouragee.
6. Etablir un systeme de poste effiscient.
7. La promotion de l'information, l'education populaire, classique et le developpement de la radio et la TV sont des priorites du FLGK.
8. L'etablissement des instituts techniques dans les domaines de telecommunication et de transport doit etre prioritaire.
9. Construire et promouvoir les aeroports , aerodromes, gares et les entrepots.
14 . HABITAT
1. Le FLGK doit encourager la promotion de l'habitat prive et social.
2. les agences d'habitat et de constructuction d'habitat doivent respecter les specifications environnementales selon les regles et lois de la Republique.

15. AFFAIRES HUMANITAIRE
A cause des genocides et autres pratiques inhumaines, les Kasaiens ont ete contraint au deplacement force,
• a l'exile,
• les mamans sont restee de veuves,
• beaucoup d'enfants sont reste orphelins,
• les filles sont condamnees a la prostitution alors que
• le phenomene des enfants de la rue bat son plein avec les consequences :
• d'insecurite,
• de la criminalite,
• du vol a mains armees
• du viol,
• de la mandicite,
• du traumatisme psychologique,
• des maladies endemiques,
• de la misere et des autres bavures sociales.
La situation se trouve accentuee par certains catastrophes naturels de secheresse et autres ravins...
Le FLGK dans sa politique sociale et humanitaire, s'attache de parer a cette situation en assurant une assistance humanitaire d'urgence a ceux de notre population dans le besoin et de creer toutes les conditions pour la securite sociale de la population Kasaienne.
1. Negocier toute assistance sociale ou de formation pratique au niveau multilateral avec le systeme des Nations-Unies et au niveau bilateral avec certains pays Scandinaves, Nordiques, le Canada et autres.
2. Encourager la creation des organisations humanitaires locales et de Centres Nationaux d'Insertion et d'Accompagnement specialises dans le support psycho- social pour parer au traumatisme cause par les consequences de sevissent subis et assurer une reinsertion sociale de qualite. L'encadrement et la formation de femmes , jeunes filles meres et autres filles prostituees ou en voie de l'etre, doit etre assures par des centres specialises.
3. Favoriser les activites des organisations humanitaires internationales telles que les organismes des nations-Unies (PNUD, UNICEF, HCR, PAM, UNESCO,...) et certains ONGs internationaux qui devront travailler avec Freedom Flag Foundation (FFF) a une assistance effective du peuple.
4. Assister, proteger, rehabiliter les victimes de genocides, de traumatisme, les multiles, et les blesses. Assurer la formation et d'information pour aider a ceux en desavantages d'acquerir autres types d'expertises.

16. EAU ET ELECTRICITE
La quasi totalite du territoire du Grand Kasai n'a jamais connue la fourniture d'eau et de l'electricite. Cette situation a ete due a des politiques de discrimination et de haine conduite pendant pres d'un demi- siecle par les soi-disantes autorites politiques de Kinshasa qui n'ont jamais voulu le developpement eefectif du Grand Kasai et ont toujours travailler pour son humiliation et la chosification d'un peuple plus que jamais soumis a l'exploitation quasi totale.
Pour parer a cette situation , le FLGK doit :
1. Promouvoir en toute urgence une politique communautaire de fourniture d'eau et de l'electricite.
2. Construire les nouvelles centrales energetique capable de fournir l'eau et l'electricite a travers toute la RGK.
3. Creer de Centre de Formation de techniciens en eau et en electricite.
Fournir les pieces de rechange, les materiel de constructions, etc.
4. Rehabiliter toute centrale d'eau et de l'electricte deja existante.

17. ROLE DE LA FEMME
Le FLGK reconnait que la femme dans la tradition Kasaienne a ete soumis a des formes de discrimination et de repression qu'il faut necessairement corriger.
Les efforts doivent etre consentis pour un changement rapide dans ce domaine pour assurer a la femme un developpement social digne de saqualite et sa place importante dans l'action d'un potentiel economique a construire.
Le FLGK s'attache ainsi a impliquer la femme politiquement, socialement, economiquement et culturellement dans son action quotidienne. La femme de la RGK doit etre une femme digne, respectee et capable d'assumer sans complexe toutes les charges devolues a la promotion de la personne humaine. Et le FLGK doit pour ainsi:
1. Encourager le developpement et la creation des associations des Femme a travers le territoire de la RGK.
2. Encourager les filles a la formation scolaire en leurs assurant une formation gratuite au niveau primaire et secondaire.
3. Encourager les femmes a l'alphabetisation en creant de Centres specialises de formation de femmes.
4. Encourager les femmes a la competition dans les travaux publiques.
5. Encourager les femmes aux habitudes de soin de sante pour elle meme et les enfants.
1. Supporter les centres specialises de formation de femmes a developper le leadership, la gestion, la capacite educationnelle chez les femmes.
2. Encourager la femme a participer sans complexe aux efforts de developpement social et economique en genererant les resources financieres par la mise sur pied de projets financiers encourages par le Gouvernement de la RGK : fermes, industries, culture florales, peche, elevage, etc.

CHAPITRE 4
CONCLUSION

Inspire par la justice pour la cause du peuple du Grand Kasai dans sa volonte d'instaurer sa Republique Souvairaine et Moderne du GRAND KASAI;

Guide par la longue et riche histoire d'un combat de survi plein de courage et de dignite engage par notre peuple ;
Determine dans notre decision d'accomplir les objectifs de notre combat a n'importe quel sacrifice;
Supporte par la masse de notre peuple a travers tout le GRAND KASAI;

Le FLGK se doit de mobiliser toutes les ressources humaines et materielles en vue d'accomplir les objectifs ainsi definis d'independance immediate du GRAND K ASAI.

Adopte au LAC MUNKAMBA, le 20 Decembre 2004
Pour la Republique du GRAND KASAI


Berlin Conference of 1884-1885 to Divide Africa  LA VISION DE L’AVENIR REPUBLIQUE DU GRAND KASAI
Great Kasai Chiefdoms Coconut oil DIAMONDS REPUBLIC OF GREAT KASAI
CONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE DU GRAND KASAI PROGRAMME D'ACTION VIDEOS
 

 

 

KASAI POSTAL STAMPS

FFSA

Federation of the Free States of Africa

MENU - INDEX

Contact

Secretary General
Mangovo Ngoyo
Email: africa.federation@gmail.com

www.africafederation.net

 

 

 

 

Africa Federation , Federación Áfricana , Afrika Federation , 아프리카 연맹 , Afrika Föderation , Afrikka liitto , アフリカ連合 , Afrika Federatie , Африка Федерации , Fédération Afrique , África Federação
Africa Federation , Federación Áfricana , Afrika Federation ,
아프리카 연맹 , Afrika Föderation , Afrikka liitto , アフリカ連合 , Afrika Federatie , Африка Федерации , Fédération Afrique , África Federação